« Regards croisés sur la bientraitance »

Le vendredi 23 novembre dernier avait lieu la première édition de la Journée « Regards croisés sur la bientraitance » à la Halle aux Sucres de Dunkerque. Organisée par les équipes de l’AAES, cette journée a réuni une centaine de professionnels de l’AAES et du réseau partenaire (Papillons Blancs de Dunkerque, IRTS Hauts-de-France, La Sauvegarde du Nord, le GAPAS, l’AFOCAL, l’ALEFPA, l’AFEJI, le Carrefour des Solidarités, la Ville de Dunkerque et le Département du Nord) pour échanger ensemble sur les grands thèmes et les préoccupations qui concernent l’action sociale et médico-sociale sous le prisme de la bientraitance.

La Journée de la Bientraitance s’est déroulée en deux temps avec une conférence le matin et deux séries d’ateliers l’après-midi sur des thèmes divers et variés en rapport avec la bientraitance.

           – Favoriser la participation et l’autodétermination

           – Actionner les leviers de l’institution pour faire vivre la bientraitance

           – Déconstruire nos représentations pour lutter contre les discriminations

           – Expérimenter la relaxation et la préparation mentale dans l’accompagnement social

           – Promouvoir la citoyenneté dans et en dehors de l’institution

           – Encourager l’implication de la famille et de l’entourage

Coralie Varrin-Doyer, éducatrice spécialisée à « Jean Bart », qui est une des professionnels à l’origine de cette journée thématique, tire le bilan de cette première édition.

Quand est apparue pour la première fois l’idée d’organiser cette journée ?

Avec mes collègues Aline et Maxime, nous nous sommes rencontrés aux alentours de fin 2015/début 2016 lors d’une formation « Devenir Correspondant Bientraitance ». Lors de cette formation, on s’est rendu compte qu’on pouvait en faire profiter l’association en valorisant des pratiques ou en partageant ensemble des pratiques professionnelles. On a donc créé un groupe technique dans la foulée, en lien avec le directeur projet et développement, avec comme objectif de rencontrer les équipes pour en échanger. On a fait le tour des services de l’AAES pour parler de la formation, on a recueilli beaucoup de données en presque 2 ans.

Quelles sont les personnes qui ont mis en œuvre cette journée ?

On a ensuite obtenu le soutien précieux d’Ahamed Saïd, directeur du Parcours Enfance pour lancer le projet dans le cadre du CPOM (Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens). On a décidé d’organiser cette journée pour sensibiliser, pour échanger et pour montrer que l’AAES s’intéresse de très près à cette thématique. Le jour J, on a aussi eu la chance d’avoir un facilitateur graphique : Olivier Sampson. Il nous a beaucoup apporté en réalisant 2 tableaux en direct, un sur la conférence le matin et un autre sur les ateliers l’après-midi. Les partenaires nous ont aussi apporté grandement par leur participation active, leurs idées, l’animation des ateliers et la conférence animée par Mr Coppin de l’IRTS et Mme Monoky du GAPAS. Cette journée n’aurait pas eu la même teneur sans eux et nous les en remercions. Nous partagerons bien sûr le bilan de la journée avec eux.

Combien de personnes étaient présentes pour cette Journée de la Bientraitance ?

Nous avions une capacité maximum de 150 places dans la Halle aux Sucres. L’objectif était d’avoir 110-120 personnes. Finalement on a eu 113 personnes présentes le matin et plus de 85 présentes aux ateliers. On a forcément eu une baisse entre le matin et le midi en fonction des impératifs de chacun mais la fréquentation était bonne avec des personnes venues de plusieurs horizons, et de différentes zones géographiques comme Boulogne-sur-Mer par exemple.

Quel est le bilan à tirer de cette journée ? S’est elle-déroulée comme vous l’imaginiez ?

On a eu des bons retours sur l’ensemble de la journée, beaucoup de personnes nous ont souligné que c’était très bien organisé, on a remarqué que la combinaison était très bonne entre la conférence le matin qui plante le décor et les ateliers l’après-midi qui permettent une participation de chacun. L’ensemble des ateliers ont été appréciés mais concernant l’AAES, il y a notamment l’atelier relaxation et préparation mentale de Philippe Toulouse qui a bien été mis en avant. Finalement le bilan de la journée est très satisfaisant.

Quelles seront les suites données à cette belle initiative ?

Cette journée a permis à l’AAES de s’affirmer sur le territoire sur le thème important qu’est la bientraitance, l’AAES est devenue une vraie force de proposition pour rencontrer les partenaires. La définition de la bientraitance et sa déclinaison dans nos actions est une certitude, la nécessité d’en faire une démarche partagée et affirmée dans tous nos secteurs d’activité est une évidence. C’est à cela que nous nous attellerons en 2019 en lien avec la Direction Générale, la chargée de mission qualité et la Direction des Ressources Humaines selon des modalités à construire ensemble.

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *